Dépendance à Facebook : les signes d’addiction à Facebook

Lancé en 2004, Facebook est devenu le réseau social incontournable pour tous les cyber-connectés.  Alors qu’on aurait pu croire qu’au fil du temps le réseau tomberait en désuétude, ou ne toucherait qu’une partie de la population, ou d’une tranche d’âge précise, il semble que ce ne soit pas le cas, et que le réseau social soit désormais la place virtuelle où tout le monde est… et qui a transformé le cyberconnecté en cyber-addict, véritable accro au réseau social. Et si à l’occasion de cet article nous faisions un point sur votre dépendance à Facebook ?

L’omni-connection à Facebook

C’est indéniablement le premier signe de l’addiction à Facebook. Ce signe se traduit par le besoin d’être connecté du matin au soir à Facebook… et sur tous les terminaux possibles. Votre première pensée en vous levant le matin et en vous couchant le soir est de vous connecter à Facebook ? Attention, la dépendance n’est pas loin !

Le Wilfing

On pourrait traduire ce terme par « dépendance et voyeurisme ». Ce signe d’addiction se traduit par le besoin irrésistible de faire scroller indéfiniment votre « timeline » Facebook, pour s’assurer que vous n’avez rien manqué.

Attention, outre la dépendance, le wilfing peut vous faire glisser dans le travers du voyeurisme et de l’espionnage… méfiance donc !

La rupture des relations sociales de proximité

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la dépendance et l’addiction à Facebook tend à isoler : un comble pour un réseau social. Des études très sérieuses ont en effet démontrées que plus vous passez de temps accroché à votre smartphone ou à votre ordinateur sur Facebook, et plus vous vous coupez de votre entourage de proximité.

Vous constatez que vous avez de moins en moins de relations avec vos proches ? Alors déconnectez-vous et recommencez à vous ancrer dans la vraie vie !

Vous n’appréciez plus la lecture

Tout comme pour le point précédent, on pourrait penser que Facebook et ses contenus textuels poussent à aimer la lecture… C’est une idée reçue. Il a en effet prouvé par des études sur nos facultés cognitives que la lecture de Facebook, qui est une lecture dite « au survol » ou en diagonale, détériore nos habitudes de lecture et nos facultés à concentrer nos facultés mentales et intellectuelles.

Vous avez déserté votre bibliothèque, vous ne vous souvenez plus du dernier roman que vous avez lu ? C’est indéniablement des signes d’addiction à Facebook !

Être déconnecté de Facebook vous affecte

Vous utilisez souvent Facebook et être déconnecté vous rend triste, mélancolique… vous ressentez un manque.  Là aussi il y a tout lieu de s’inquiéter, et il est temps d’agir !

Voici quelques signes d’addiction à Facebook, mais il en existe d’autres.  Sachez que les addictions aux réseaux sociaux sont de plus en plus nombreuses. Il est bon de ne pas les négliger, et de ne pas négliger les solutions pour s’en sortir. Si vous doutez de votre faculté à pouvoir décrocher de Facebook seul, n’hésitez pas à demander l’aide d’un psychologue !

 

Pour en savoir plus

EUR 12,50
Habituellement expédié sous 24 h
EUR 7,90
Expédition sous 4 à 5 jours ouvrés
EUR 8,50
Habituellement expédié sous 24 h

Auteur de l’article : MidiMoinsCinq